Accueil / Toutes les news / Le Team DUQUEINE termine sixième aux 4 Heures de Monza

Le Team DUQUEINE termine sixième aux 4 Heures de Monza

Posté le 13/05/2019

À un mois des 24 Heures du Mans, le Team DUQUEINE termine les 4 Heures de Monza en sixième position du classement général.

Ce week-end avait lieu le deuxième meeting de la saison 2019 d’European Le Mans Series sur la piste du mythique circuit de Monza.

Ce deuxième rendez-vous était synonyme d’ultime préparation avant les 24 Heures du Mans. La session de qualifications sérieuse fut cependant entachée par une sortie de piste de l’Oreca 07 N. 30 avec d’importants dommages sur l’avant de l’auto. Après 8h de travail acharné, le Team DUQUEINE a remis l'auto en état pour la course.

Dimanche 12 mai, il est midi sur la mythique piste italienne lorsque le départ est donné. Pierre Ragues est le premier à s’élancer en septième place de la grille de départ. Dès la fin du premier tour, l’auto est P5. Le normand se retrouve P4 au tour suivant en prenant l’avantage sur Alexandre Coigny au volant de la Cool Racing N. 37. Après dix minutes, l’auto prend une nouvelle place au classement général en doublant la G-Drive Racing N. 26 de Roman Rusinov. À la demi-heure de course, DUQUEINE Engineering est deuxième.

Après 1h15 de course, Nicolas Jamin prend le relai et ressort P9. Le pilote retrouve la septième place après 10 minutes en piste. Quatre protos sont roue dans roue après une longue période de Full Course Yellow. Peu avant l’heure de course, Jamin passe P6, évitant le contact avec un concurrent défendant un peu trop durement sa position. À 2h15 de course, un nouvel arrêt au stand place l’auto en huitième position du classement général. Le deuxième pilote français du Team alésien reprendra la sixième place en quelques tours seulement.

Richard Bradley prend le volant à 2h50 de course. Le britannique sort des stands P6. Auteur à son tour d’un relai de qualité, il passera la ligne d’arrivée des 4 Heures de Monza dans la même position.

DUQUEINE Engineering termine la campagne italienne sixième du classement général. Une nouvelle course sérieuse qui aura permis à l’ensemble du Team de travailler sérieusement avant de prendre la direction de la Sarthe pour le plus gros évènement mécanique au monde les 15 et 16 juin prochains.

« Nous étions assez malheureux avec les chronos aujourd'hui. Le résultat final ne reflète pas vraiment notre niveau de performance et notre potentiel. Malgré des essais libres compliqués, que nous serions toujours en mesure de nous battre. Parti septième, j’ai tenté d’appréhender la course de la même manière qu’au Castellet et cela a semblé fonctionner. Il n’aura fallu que six tours pour se classer parmi les trois premiers, puis nous sommes passé à la seconde place lorsque j’ai gagné en confiance au volant de la voiture. Monza est toujours un lieu qui inspire de fortes performances. La FCY a généré des stratégies différentes, ce qui nous a mis en difficultés, mais nous espérions pouvoir réagir. Malheureusement, le Safety Car n’est pas arrivé au bon moment pour nous et nous avons dû nous contenter de notre position finale de sixième. Une course frustrante mais dans laquelle nous avons montré à nouveau notre potentiel en tant que candidats cette saison. »
Pierre Ragues

« Les 4 heures de Monza a été pour nous, de loin la course la plus compliquée en ELMS. Tout a semblé s’acharner contre nous tout au long du week-end. Malgré cela, Toute l’équipe a donné le maximum. Les mécaniciens ont fait un travail incroyable suite à ma sortie de piste en qualification pour remettre notre voiture en place pour la course. En course, nous nous sommes battus au volant du mieux que l’on pouvait. Ça a été pour moi le relais le plus éprouvant de ma carrière, j’étais très en difficulté avec la voiture. Cette 6ème place est tout de même synonyme de gros points pour le championnat. Il faut penser sur le long terme et se rappeler nos objectifs. Nous visons le championnat. Nous allons maintenant nous regrouper, échanger des idées, et travailler encore plus pour avancer et retrouver de bonnes sensations. J’ai entièrement confiance en notre équipe. Nous allons trouver les solutions et revenir plus fort que jamais au Mans. »
Nicolas Jamin

« Ce fut une course très compliquée. En dépit des circonstances, nous avons fait du mieux que l’on pouvait. Stratégiquement, il était compliqué de prendre en compte les nombreux Full Course Yellow et Safety Cars. »
Richard Bradley

« Le week-end fut très difficile pour le Team. Nous avons eu des difficultés à trouver la bonne balance de l’auto. Après le crash en qualifications, tout le Team a soutenu Nico (Jamin) car nous lui demandions de se surpasser. Cela fait partie des risques et nous les assumons. L’équipe a une nouvelle fois fait un travail exceptionnel pour remettre l’auto en piste. C’est dans un moment comme celui-ci que je réalise à quel point ils sont importants pour moi et DUQUEINE Engineering. En course, Pierre (Ragues) a fait une nouvelle fois un relai incroyable. Nico (Jamin) s’est accroché avec un concurrent qui avait un tour de retard, l’envoyant en tête à queue et endommageant le splitter et les éléments aéro avant de notre auto. Cela nous a compliqué la tâche pour maintenir notre position. Malgré ces nouvelles contraintes, il a fait un relai sérieux. Richard (Bradley) a lui aussi été très bon en piste aux vues de l’état de l’auto. Cela conforte mes attentes sur cet équipage ! C’est un week-end à classer parmi les mauvaises expériences… Mais toute expérience est constructive. Maintenant, direction Le Mans ! »
Yann Belhomme, Team manager de DUQUEINE Engineering

Résultats et chronos

Essai libre 1 - P6 (1:37.171)

Essai libre 2 - P10 (1:37.290)

Qualifications - P7 (1:35.965)

Course - P6 (1:37.349)

Classement catégorie LMP2

  1. G-Drive Racing (38 pts)
  2. IDEC Sport (33 pts)
  3. Dragonspeed (26 pts)
  4. DUQUEINE Engineering (23 pts)
  5. United Autosports (20 pts)
  6. Graff (20 pts)

PARTAGER L'ARTICLE :

Actualités - DUQUEINE ENGINEERING